Gruissan …cité du vent !

DSCN0491

Jeudi 21juillet :  au revoir l’Espagne … re bonjour la France !

Nous voici à Gruissan cité bien connue pour le vent qui y souffle souvent très fort.

Réputation tenue durant le montage du bateau et notre installation dans le village assistance.

Réveil vendredi sous un orage et une « drache » nationale !

Place au raid côtier qui entraîne les 24 Diam le long des plages du Roussillon jusque Valras Plage – 45 milles prévus. Les conditions météorologiques ne sont pas celles annoncées le matin au briefing (vent fort). La tramontane ne souffle pas comme prévu et l’option terre  semble être la meilleure.

Les skippers, obligés de prendre un ris par le comité de course, regrettent cette décision. Le raid est écourté à 25 milles. C’est en 15e position que termine notre « be.brussels ».

Samedi 23 – 10H – briefing des skippers : le vent a soufflé toute la nuit et ce matin la décision annoncée est d’attendre 13H30 pour une décision finale de courir ou de ne pas courir.

13H30 : la décision tombe : pas de manches en stade nautique à Gruissan ce jour. Le Race Officer, sorti en mer, a relevé 37 nœuds de vent et au large 55 nœuds sont annoncés.

Les Diam restent à quai jusque 15H30. Ensuite le démontage sera autorisé et direction Marseille !

 

Roses … début des manches en Méditerranée …

Raid RosesC’est sous un soleil de plomb que s’est terminé l’acte de Baden … sans doute pour préparer les 24 équipages aux températures méditerranéennes.

Après un transfert routier de douze heures entre l’Atlantique et l’Espagne les 24 Diam se sont retrouvés à Roses.

Deux jours de relâche pour ce TFV mais pas pour les équipiers qui en ont profité pour préparer les bateaux au mieux.

Mercredi 20 juillet : reprise des hostilités et premier raid côtier.

Un parcours prévu de 46 milles mais réduit de moitié.

Une météo annoncée ventée mais avec un vent devenu nul à la seconde bouée … et voilà les cartes redistribuées. Le premier à tirer son épingle du jeu, Helvétia Blue, prendra une avance irrécupérable pour ses poursuivants. Si sur la côte la mer semblait calme il n’en était pas de même au large où les vagues rendaient la navigation plus difficile.

C’est en 17e position que le « be.brussels » termine sa première navigation méditerranéenne.

Jeudi 21 juillet : c’est les joues aux couleurs nationales que nos équipiers ont pris le départ des manches en stade nautique avec, en bonus, un lever du drapeau une fois sur l’eau.

Vent très faible et température torride sont au programme.

A la première manche « be.brussels » est DSQ. Explications : « be.brussels » commet une faute et fait la réparation requise mais le jury impose une deuxième réparation que « be.brussels » ne fait pas. Résultat : la disqualification … mais nos équipiers posent réclamation et seront donc entendus à terre.

Deuxième manche : 9e.

Le comité repositionne les bouées après cette deuxième course car le vent a tourné et augmenté.

Trop chauds sur le départ de la troisième manche nos équipiers prennent un BFD (black flag).

Quatrième, cinquième et sixième manches : 10e place pour « be.brussels ».

Commencée dans la joie de la fête nationale c’est dans la déception que se termine cette journée de stade nautique à Roses …

Place maintenant aux manutentions et au voyage vers Gruissan …

Amitiés …

 

 

 

 

 

 

 

Baden : 16 et 17 juillet

  Dur dur la vie d’artiste … c’est ce qu’a certainement pensé l’équipe du « be.brussels » au départ de Roscoff vendredi soir à 18H40 …

Après avoir couru quatre manches en stade nautique, démonté le Diam, roulé entre Roscoff et Baden (183 km), il a fallu remonter le Diam dans des conditions pas faciles. Les remorques ont en effet été parquées sur une grande prairie. Là les éléments ont été descendus des remorques et conduits, à la main et à pied !!! jusque la zone de montage. A 23H30 les équipiers … légèrement fatigués se sont couchés.

Lendemain matin, samedi 16, lever à 6H30 pour descendre les Diam jusqu’au port. Là deux pontons à disposition des coureurs à port Blanc et deux autres à l’île aux Moines.

Notre « be.brussels » est amarré à l’île aux Moines. C’est en pneumatique que Nicolas, Jérôme et Denis sont revenus à terre juste à temps pour le petit déjeuner préparé par Philippe et Mady. A peine le p’tit dej avalé en route pour le briefing et l’embarquement en vue du raid côtier.

Les Diam auront attendu quatre heures avant que le vent se lève … un vent très léger qui demandera une concentration extrême à cause des forts courants dans ce golfe du Morbihan.

Les Diam doivent contourner l’île aux Moines. Le raid est remporté par « Team Lorina – Golfe du Morbihan ». Notre « be.brussels » termine à la 21e place.

Dimanche 17 : journée de manches en stade nautique toujours sous un vent léger et des courants forts à négocier. Du bon et du moins bon pour le « be.brussels » en groupe jaune : 11 – 7 – 9 – 6 – 10.

C’est placé 21e au classement général que notre « be.brussels » termine la première partie de ce Tour de France à la Voile. Ce soir manutentions de fin d’acte et demain matin … en route vers la Méditerranée, l’Espagne – Roses.

Encore des heures bien fatigantes pour cette équipe réduite (pour rappel : trois équipiers : Nicolas, Jérôme et Denis + une personne en assistance technique : Philippe) et Mady.

Heureusement mardi sera un peu plus cool : pas de montage de Diam autorisé avant 16H … donc quelques heures qui seront certainement mises à profit pour récupérer un peu et remonter à bord en pleine forme !

A très bientôt en Méditerranée !

  Dur dur la vie d’artiste … c’est ce qu’a certainement pensé l’équipe du « be.brussels » au départ de Roscoff vendredi soir à 18H40 …

Après avoir couru quatre manches en stade nautique, démonté le Diam, roulé entre Roscoff et Baden (183 km), il a fallu remonter le Diam dans des conditions pas faciles. Les remorques ont en effet été parquées sur une grande prairie. Là les éléments ont été descendus des remorques et conduits, à la main et à pied !!! jusque la zone de montage. A 23H30 les équipiers … légèrement fatigués se sont couchés.

Lendemain matin, samedi 16, lever à 6H30 pour descendre les Diam jusqu’au port. Là deux pontons à disposition des coureurs à port Blanc et deux autres à l’île aux Moines.

Notre « be.brussels » est amarré à l’île aux Moines. C’est en pneumatique que Nicolas, Jérôme et Denis sont revenus à terre juste à temps pour le petit déjeuner préparé par Philippe et Mady. A peine le p’tit dej avalé en route pour le briefing et l’embarquement en vue du raid côtier.

Les Diam auront attendu quatre heures avant que le vent se lève … un vent très léger qui demandera une concentration extrême à cause des forts courants dans ce golfe du Morbihan.

Les Diam doivent contourner l’île aux Moines. Le raid est remporté par « Team Lorina – Golfe du Morbihan ». Notre « be.brussels » termine à la 21e place.

Dimanche 17 : journée de manches en stade nautique toujours sous un vent léger et des courants forts à négocier. Du bon et du moins bon pour le « be.brussels » en groupe jaune : 11 – 7 – 9 – 6 – 10.

C’est placé 21e au classement général que notre « be.brussels » termine la première partie de ce Tour de France à la Voile. Ce soir manutentions de fin d’acte et demain matin … en route vers la Méditerranée, l’Espagne – Roses.

Encore des heures bien fatigantes pour cette équipe réduite (pour rappel : trois équipiers : Nicolas, Jérôme et Denis + une personne en assistance technique : Philippe) et Mady.

Heureusement mardi sera un peu plus cool : pas de montage de Diam autorisé avant 16H … donc quelques heures qui seront certainement mises à profit pour récupérer un peu et remonter à bord en pleine forme !

A très bientôt en Méditerranée !

Roscoff : du 13 au 15 juillet.

13729156_997857466998334_6371206717576548287_n

Après une étape mouvementée à Dieppe nous voici à Roscoff …

Flash back sur l’acte de Dieppe : conditions de navigation éprouvantes – pas mal de vent – mer formée empêchant les manutentions d’être faites sur la plage mais bien au port de plaisance. Tout s’est bien passé car bien organisé. Le démontage du Diam se fait de plus en plus rapidement.

Passage de témoin entre l’équipe qui termine sa prestation sur le TFV (Sébastien Godefroid, Morgan Good) et celle qui arrive (Nicolas Spilleboudt, Jérôme Spilleboudt). Le garant de ce passage étant Denis Wilmet (le règlement du TFV impose en effet que dans l’équipe à bord se trouve un équipier faisant partie de l’équipe de la veille).

Mercredi 13 juillet : journée off permettant aux équipages d’amener les Diam de Dieppe à Roscoff – 524 km et, une fois arrivés, de se consacrer à une inspection des trimarans, à soigner les « bobos » aussi bien du bateau que des équipiers !

Jeudi 14 juillet : raid côtier de 23 milles en baie de Morlaix. Pas moins de dix-huit « waypoints » à passer et des cailloux à éviter … une navigation assez compliquée en somme ! Les équipiers se sont régalés … un seul regret : pas le temps d’admirer le paysage.

Raid remporté par le local de l’étape : Nicolas Troussel sur Crédit Mutuel de Bretagne.

Notre « be.brussels » termine en 18e position.

Vendredi 15 juillet : en raison du vent léger 4 manches courues en stade nautique.

Résultats du « be.brussels » en groupe bleu : 7 – 10 – 8 – 7 / 12.

Les impressions du nouvel équipage : c’est nos premières navigations dans cette configuration, on progresse, ça se joue serré, le classement durant la manche change tout le temps.

Place maintenant au démontage puis ce sera le transfert routier vers Baden et remontage immédiat car la mise à l’eau est prévue demain entre 6 et 8H30 … marée oblige.

Ce Tour c’est une course en mer … mais aussi sur terre !

Amitiés …

Dieppe : du 11 au 13 juillet.

IMG_5529Dimanche 10 à 18H l’acte (puisque tel est le nouveau nom attribué à une étape du Tour de France à la Voile) de Dunkerque s’est terminé par la remise des prix.

Après l’arrivée de la dernière manche en « stade nautique » les équipiers ont attendu le « feu vert » des régisseurs du TFV (Tour de France à la Voile) afin de démonter les Diam, de les mettre sur remorque, de les sangler et de prendre la route en direction de Dieppe.

Parti à 18H35 le Diam « be.brussels » est arrivé en front de mer à 21H50 … pendant la mi-temps de la finale de l’Euro !

Les équipiers se sont immédiatement mis au travail afin de monter le trimaran et de le mâter.

Vers 0H30 … enfin un peu de repos ! Nuit courte mais réparatrice !

Dès ce lundi les hostilités reprenaient par un raid de 32 milles nautiques.

Mis à l’eau en deuxième (la mise à l’eau se fait de la plage) le « be.brussels a patienté pendant trois heures que les autres 22 Diam soient aux aussi mis à l’eau et que le départ du raid soit donné.

Dans des conditions de mer aux « petits moutons » et vent fort le départ du « be.brussels » ne laissait rien présager de bon … mais ce n’était qu’ un début et  la suite fut nettement meilleure puisque nos équipiers : Sébastien Godefroid, Morgan Good et Denis Wilmet (à la place d’Henri) terminent à la 13e place / 24. Petit commentaire récolté à leur arrivée : le bateau marche mieux au près qu’au vent arrière.

Conditions rendant impossible la sortie des Diam sur la plage…  donc direction le port de plaisance où ils passeront la nuit.

Mardi 12 : manches en stade nautique.

Première manche : les places du « be.brussels »  varient entre la 1ière et la 5e place mais c’est en 10e position qu’il termine …       

Les gars sont « chauds bouillants » … et se prennent un « black flag » au départ de la deuxième manche !

Troisième manche : 12e … jouerait-on la prudence après le BFD ?

Quatrième manche : 8e. Cinquième : 10e place et sixième manche : 11e.

Commentaire à l’arrivée : nous avons une nouvelle configuration d’équipe ; qui plus est ces trois équipiers naviguaient pour la première fois ensemble en stade nautique. Ce qui se faisait automatiquement sans presque rien dire entre Sébastien, Morgan et Henri s’est fait aujourd’hui moins rapidement et dans ces manches très courtes chaque seconde est précieuse.

Ce problème ne s’est pas ressenti lors du raid.

Par ces conditions de vent et de rouleaux en bord de plage les organisateurs ont décidé de ne pas sortir les Diam en front de mer mais bien de les faire aller au port de plaisance, de passer l’écluse et de les gruter au quai de Norvège.

En vue donc une soirée chargée et demain matin dès l’aube départ vers Roscoff !

Amitiés…

Dunkerque : du 5 au 10 juillet.

L'équipe entourée de  la marraine  et du  par rain   du"be .brussels"

L’équipe entourée de la marraine et du parrain du  « be .brussels »

La période de jauge qu’elle soit administrative ou technique (bateau et voiles) est un cap incontournable à passer quand on participe au Tour de France à la Voile.

Mardi 5 : après avoir amené le Diam « be.brussels » à Dunkerque place donc à l’administration : tout est O.K.

Mercredi 6 : jauge technique : tout est O.K.

Jeudi 7 : place à l’entraînement autorisé entre 11 et 16H. A bord du « be.brussels » : Morgan, Sébastien, Henri et Denis. Navigation sous vent faible ce qui ne préparera pas nos équipiers dans les conditions qui les attendent vendredi pour le raid côtier qu’on annonce venteux !

Vendredi 8 : raid côtier de Dunkerque vers Nieuwpoort. Le « be.brussels » se comporte bien et au moment où les partenaires « Caraïbos », venus à Dunkerque pour nous encourager,  consultent le « tracking » nous sommes classés 9es. Puis au fur et à mesure des nouvelles nous reculons dans le classement. Que se passe-t-il à bord ? La nouvelle nous arrive : problème de foc, navigation sous grand-voile seule puis abandon. A l’arrivée nous en apprenons plus : le point de drisse de la têtière a lâché. Au  même moment on nous signale que les focs de tous les concurrents devront être vérifiés en voilerie afin que ce point faible soit consolidé … Faut-il dire « pas de chance » ou un mot grossier … toujours est-il que le « be.brussels » est le seul Diam lésé dans cette affaire et que nous n’y pouvons rien.

Samedi 9 : les 24 Diam inscrits sont répartis en deux groupes (jaune et bleu). Le « be.brussels » est dans le groupe jaune. Cinq manches d’exhibition, obligatoires mais ne comptant pas au classement général, sont lancées. Classements de « be.brussels » : 9 – 8 – 10 – 11 – 4 / 12.

Cette journée de samedi est suivie avec attention par la marraine du « be.brussels », Madame Chapeau, et Albert, les plus belles moustaches de Bruxelles, parrain, ainsi que par d’autres membres  de confréries bien bruxelloises … tous venus à Dunkerque pour nous encourager.

Dimanche 10 : « be.brussels » est cette fois dans le groupe bleu.

Classements : 7 – 3 – 10 – 8 – 5 – 8.

A bord du « be.brussels » : Morgan Good, Sébastien Godefroid, Henri Demesmaeker.

Pas le temps de leur demander leurs impressions car le proche programme est le suivant : sortir le Diam de l’eau, le démonter et le mettre sur sa remorque, remise des prix, transfert routier vers Dieppe, montage du trimaran dès l’arrivée … un petit peu de repos et hop en mer pour le deuxième acte du TFV !

Amitiés …

J-5 pour le Tour de France à la Voile …

Professeur Nicolas chez "smiles"

Professeur Nicolas chez   « smiles »

A quelques jours du début du Tour de France à la Voile il est temps de vous présenter l’équipe du « be.brussels » !

Pour une « première » sur multicoques  (pour rappel : depuis sa création en 1978 le Tour de France à la Voile s’est couru sur monocoques et est passé sur trimarans en 2015) Bel-Yachting a choisi de privilégier l’expérience et a composé son équipage de coureurs habitués à la navigation sur deux ou trois coques : Nicolas Spilleboudt, Jérôme Spilleboudt, Olivier Gagliani, Morgan Good, Henri Demesmaeker, Patrick Demesmaeker, Sébastien Godefroid, Denis Wilmet qui remplacera Jacques Lemaire obligé de déclarer forfait pour raison médicale. Philippe Laenen et Zlatan Ibralic assumeront l’assistance technique et Mady Fobert prendra soin de tout ce petit monde sans oublier de vous envoyer des nouvelles !

Retrouvez leurs photos dans la rubrique du même nom sur le site de Bel-Yachting.

L’équipe  défendra de toutes ses forces les couleurs de ses partenaires : be.brussels, Caraïbos, Gomap, Bureau Véritas Belgium, Port de Bruxelles – Haven van Brussel, Aux Marins Chics – Dieppe, Magic Marine, Julbo, Bruxelles Royal Yacht Club, Koninklijke Yacht Club Nieuwpoort, Lettrage Leroy.

Aux côtés de ces partenaires nous retrouvons, sur le Diam, le nom d’une association : « smiles ».

Pour en savoir plus à son propos  dont il nous tient à cœur de la faire connaître nous vous renvoyons vers son site : www.operationsmiles.be

Nicolas, skipper du Diam « be.brussels » et Mady sont allés récemment rendre visite aux enfants et adolescents à l’hôpital St-Pierre. Ils y ont été accueillis par une équipe enthousiaste à l’idée de suivre le Tour de France à la Voile et les marins qui allaient défendre leur association. Présentation du parcours, du trimaran, des équipiers, de la vie à terre et en mer, … ont intéressé le groupe qui restera en contact avec SON bateau via les sites, Facebook, téléphone, vidéo conférence … des supporters de choc qu’il ne faudra pas décevoir !

Le Diam et l’assistance partiront vers Dunkerque mardi pour y passer les contrôles de jauge, la journée de jeudi sera consacrée à un entraînement / mise au point et vendredi commencera enfin ce Tour, le 23e pour Bel-Yachting, après des mois de construction d’un projet devenu réalité grâce aux partenaires, aux équipiers, sans oublier tous ceux qui n’ont pas hésité à nous donner des « coups de main » quand ils le pouvaient ….

A tous MERCI !

Amitiés …

Normandie Cup – Le Havre

Photo © Jean-Marie LIOT

Photo © Jean-Marie LIOT

Seize Diam inscrits à la Normandie Cup et comme prévu, à bord du « be.brussels » deux équipes se succèdent afin de permettre à quasi toute l’équipe de s’entraîner en situation semblable à celle du TFV.

Le premier team composé de Morgan Good, Patrick Demesmaeker et Sébastien Godefroid a entamé les hostilités par deux raids, jeudi, reliant Le Havre à Fécamp et retour.

Vingt-quatre milles sous vingt nœuds et mer formée mettant nos équipiers « dans le bain » dès la première journée !

Arrivés en 8e position nos équipiers ont été, comme tous les autres, reçus par la Société des Régates de Fécamp : assistance à l’amarrage assez venté et repas convivial.

Celui-ci terminé revoilà les seize Diam sur la ligne de départ en direction du Havre : vent un peu moins fort mais mer toujours formée.

Une arrivée en 10e position classe notre équipe en 7e place / 16, au classement général, en cette fin de premier jour de course.

Impression générale : ce Diam est vraiment physique !

Conditions bien différentes pour le deuxième jour : le vent a baissé et souffle à peine à 8 nœuds … Le comité devra chercher une zone un peu plus ventée pour lancer les dernières manches.

Huit manches courues en « stade nautique » : le « be.brussels » est dans le groupe bleu. Résultats : 3 – 6 – 3 – 4 – 6 – 6 – 5 et 6 sur 8.

Au classement général du vendredi soir « be.brussels » est classé 9e / 16.

C’est le moment pour Morgan, Patrick et Sebbe de repartir vers la Belgique et de laisser la place au deuxième équipage : Jérôme Spilleboudt, Colin Decorte et, pour le samedi, Patrick Gérard qui laissera sa place, le dimanche, à Nicolas Spilleboudt.

Ils débuteront, eux aussi, par un raid en direction de Deauville cette fois.

Samedi matin : départ retardé d’une heure en raison du vent faible … mais le soleil est enfin  apparu ! Notre nouvelle équipe a la délicate mission de maintenir « be.brussels » en 9e position au classement général !

Lancé sous vent de nord à 6 nœuds seulement le raid sera écourté. « be.brussels » arrive en 14e position (12e après jury).

Au raid retour, écourté lui aussi : 10e. Au classement général mission remplie : le « be.brussels » maintient sa 9e place.

A l’issue de cette journée la flotte des 16 Diam est partagée en rond or et rond argent. La place de 9e classe « be.brussels » en rond argent.

Dimanche : nouveau team : Patrick a laissé sa place à Nicolas.

Le vent est toujours aussi faible : 5 à 6 nœuds ! Les manches en « stade nautique » se déroulent devant la plage du Havre.

Plage qui accueille l’arrivée de la course/marche « Amazone » pour la lutte contre le cancer du sein. Grand coup de chapeau aux 15 000 participantes !

Résultats des huit manches pour « be.brussels » en rond argent : 3e – 1ier – 4e – 4e – 3e – 6e – 4e – 3e. Le « be.brussels » termine donc 1ier du rond argent et maintient sa 9e place / 16 au classement général !

Que voilà une belle « Normandie Cup » !

Bravo à tous les équipiers !

Merci à tous nos partenaires !

Le Diam va maintenant rentrer au Bruxelles Royal Yacht Club pour une révision. Il repartira ensuite vers Nieuwpoort pour les derniers entraînements avant le « Tour de France à la Voile ».

Amitiés …

Normandie Cup.

lucgeirnaert

Paré de sa toute belle déco depuis sa présentation officielle lors de la fête du Port de Bruxelles, le 15 mai, notre Diam « be.brussels » a rejoint la Mer du Nord et Nieuwpoort.

Deux week-ends ont été consacrés aux entraînements et à l’accueil à bord des préparateurs, de la presse, des personnes ayant « envie de tester le Diam ».

Place maintenant au dernier « Grand Prix » auquel participera l’équipe avant le « Tour de France à la Voile » : la « Normandie Cup » au Havre, du 2 au 5 juin.

Une centaine de bateaux sont attendus en baie de Seine sur un plan d’eau très technique où les courants jouent un rôle important à bien gérer par les navigateurs.

Les classes monotypes réuniront des J70, des J80, des First 7.5, des Open 5.70 et bien sûr des Diam 24 pour qui ce sera la « répétition générale » d’avant Tour.

 Au programme : parcours en « stade nautique » et raids côtiers qui emmèneront les Diam non seulement au large du Havre mais aussi devant Fécamp et Deauville. Un beau spectacle en perspective !

 A bord du « be.brussels » navigueront deux équipes : Sébastien Godefroid, Patrick Demesmaeker et Morgan Good le jeudi et le vendredi, Nicolas Spilleboudt, Jérôme Spilleboudt et Colin Decorte le samedi et le dimanche. Initialement prévu Jacques Lemaire a dû déclarer forfait suite à un problème au dos et a laissé sa place au jeune Colin.

A noter que lorsqu’un équipier est indisponible il n’est pas évident de le remplacer car il faut respecter les Règles de Classe : le poids total des trois équipiers doit être de 220 kg au minimum et de 260 kg au maximum !

En route donc, dès l’aube, mercredi matin …

Pour nous suivre : comme d’habitude via la page Facebook de Bel-Yachting et, au retour, via le site.

Amitiés …