Une « Women’s Cup » écourtée …

S’il est un sport dans lequel les organisateurs et les compétiteurs n’ont pas la main sur tout … c’est bien la voile !

Tout était réuni pour faire de cette huitième édition de la « Women’s Cup », à Pornichet, du 9 au 11 mars, une grande fête !

L’APPC Voile Sportive avait réuni 40 équipages pour fêter les 40 ans d’existence du club … et 200 femmes avaient répondu « présentes ».

Parmi les 40 équipes engagées, celle de Bel-Yachting qui défendait les couleurs de « ZUMEX » ainsi que celles de la Fédération Francophone du Yachting Belge et de Julbo qui avait doté l’équipe de lunettes solaires. 

A bord du bateau belge : Beatriz Huidobro, Frédérique Hupin, Florence Hubert, Géraldine Vecoven et Julie Morelle n’avaient pas eu l’occasion de naviguer ensemble sur J80. Issues de supports différents elles s’étaient surtout réunies séduites par le but premier de la « Women’s Cup » : porter les couleurs de l’ONG « PLAN International » –  Des sportives se mobilisent au profit des droits des filles ». 

A peine arrivées à Pornichet, après neuf heures de route, ces dames ont pu faire un court entraînement, le vendredi, afin de se familiariser avec le bateau et de se coordonner entre elles.

Le samedi, les 40 équipes réparties en deux groupes, ont eu affaire à des conditions météorologiques changeantes allant d’un vent soutenu à quasi rien !

Réaction de notre équipe, dans le groupe A, de retour à quai : « Déboussolant. Une première course bien partie mais terminée hors temps à cause de la pétole et d’une pénalité ! Une deuxième où nous terminons 16es/20 ».

La météo du dimanche annonçant un « coup de vent », le comité de course décide de lancer les deux courses du groupe B et, directement dans la foulée, une course pour le « Rond Or » et une pour le « Rond Argent », se laissant la décision finale d’en lancer d’autres le lendemain.

Classée dans le « Rond Argent » notre J80 termine à la 13e place / 20 … preuve que l’équipe prend ses marques !

Déception et frustration donc, mais décision acceptée et comprise, quand, dimanche matin, l’annonce de « fin de course » est faite … Classement final de notre équipe : 36e/40.

 Il ne restait  plus qu’à ranger les bateaux et se donner rendez-vous en 2019 en espérant que, cette fois, la météo soit moins capricieuse !

                                                                                              

 

J-4 pour la Women’s Cup

Plus encore cette année que les autres les femmes sont obligées de se battre pour leurs droits … l’actualité le prouve.

Il existe de nombreuses façons de défendre les droits des femmes et celle qui convient le mieux à l’A.S.B.L. « Bel-Yachting » est évidemment de s’inscrire à la « Women’s Cup » – régate solidaire – 100% féminine.

Le club nautique de la ville de Nantes, l’APCC, fêtant ses quarante ans ce ne sont pas 32 équipes, comme en 2017, mais bien quarante qui navigueront durant trois jours dans la baie de La Baule lors de cette huitième édition de la « Women’s Cup ».

Parmi les 200 compétitrices : des femmes de tous âges, amatrices ou de haut niveau, célèbres ou inconnues … mais avec un seul même but : naviguer dans un esprit de solidarité et promouvoir le programme « Because I am a Girl » de l’ONG Plan International. 

Au programme de ces trois jours :

–          vendredi 9 mars : accueil, confirmation des inscriptions, entraînement, cérémonie d’ouverture

–          samedi 10 mars : manches en deux groupes de vingt « J80 » – « Table Ronde »

–          dimanche 11 mars : manches « Rond Or » et « Rond Argent – remise des prix.

A bord du « J80″ belge « ZUMEX » :

Beatriz Huidobro (deuxième participation) : « Prêtes pour se donner à fond et faire de notre mieux ».

Frédérique Hupin (deuxième participation) : « Parce que naviguer rien qu’avec des filles, c’est différent. Parce que donner une visibilité à une ONG, ça a du sens ».

Géraldine Vecoven (première participation) : « La sensation de liberté et de solidarité, des rires ainsi que le dépassement de soi et l’engagement pour une cause importante… voila ce qui me fait vibrer ».

Florence Hubert (première participation) : « Vivre cette expérience entre filles et se donner à fond pour une cause qui nous concerne toutes est réellement quelque chose d’unique en son genre. Je suis très impatiente de vivre ce moment toutes ensemble ».

Julie Morelle (deuxième participation) : «  La Women’s Cup 2018 sera un « grand cru » de rires, de sensations fortes et de partages, pour une belle cause, par une équipe dynamique et passionnée ».

Que dire de plus ?

Merci à nos partenaires : Zümex, la Fédération Francophone du Yachting Belge et Julbo.

Suivez-nous en « live » sur la page FB de « Bel-Yachting »,  sur le site de la course : https://womencup.fr et la page FB « Women’s Cup – La régate féminine ».

Les nouvelles de décembre …

Rendez-vous incontournable du mois de décembre, le salon « Nautic » de Paris a ouvert ses portes le samedi 2.

Conférences, présentations des parcours des courses 2018, rencontres avec les plus grands compétiteurs, remises de prix, …  il y avait de quoi ne plus savoir où donner de la tête !

Mais l’événement qui a retenu l’attention de « Bel-Yachting » est évidemment la divulgation du parcours 2018 du « Tour de France à la Voile » …

Stop ! Ne dites plus « Tour de France à la Voile » mais « Tour Voile » ! Nouveau logo et nouvelle appellation sont au programme de 2018 et ce ne sont pas les seules innovations !

« Réduction de parcours » d’abord : du 6 au 22 juillet. Qui dit parcours plus court dit moins d’actes (d’étapes) : 7 au lieu de 9. Dix-sept jours dont quinze de course contre 18 l’année passée.

Prologue et postlogue sont supprimés et remplacés par des manches en « stade nautique » … dès Dunkerque les coureurs seront mis dans le vif du sujet !

De Dunkerque à Nice, en passant par Dieppe, Barneville-Carteret, Baden, Gruissan, et Hyères, entre « stadium » et raids (au nombre de cinq), aucun répit ne sera donné aux équipes !

Changement également côté terre : le sport sera au cœur de l’événement et les compétiteurs mis à l’honneur dans la « Base du Tour Voile » face à la mer.

En résumé : un parcours intense, un rythme de fou, moins de raids, plus de manches en « stade nautique », pas de droit à l’erreur …

Rendez-vous début mars pour les entraînements, les courses d’avant-saison et  le 25e Tour de « Bel-Yachting » sous les couleurs de … « to be continued » !

Tour de France à la Voile 2017 … bilan !

J’ai l’habitude de dire que la première victoire de Bel-Yachting et de son team est d’être sur la ligne de départ du Tour de France à la Voile à Dunkerque et que la deuxième est de couper la ligne d’arrivée à Nice … de préférence sans casse !

Contrat rempli mais avec un « plus » important à mes yeux.

Les résultats évidemment … dont je suis très fière !

Les équipiers du « be.brussels – Caraïbos » n’avaient pas eu la chance de naviguer ensemble en configuration TFV avant Dunkerque. Le défi était donc de taille.

A terre les équipiers se sont tout de suite bien entendus. La préparation du Diam à Dunkerque a montré que tous avaient à cœur de « faire au mieux » avec les moyens du bord.

Sont venus ensuite les premiers raids et les premières manches en « stade nautique ».

Il fallait « s’acclimater » l’un à l’autre, coordonner les manœuvres, trouver la cohésion.

Au fil des raids et des stades nautiques tous ces points se sont améliorés, les résultats s’en sont ressentis.

Le plus beau souvenir de raid restera certainement celui des Sables d’Olonne durant lequel le « be.brussels – Caraïbos » s’est maintenu à la 6e place durant quasi tout le parcours, se laissant « manger » sur le dernier bord pour finir 12 e/29 … une belle performance !

Les plus beaux souvenirs en « stade nautique » sont plus nombreux : beaucoup de passages de marques de parcours dans les premiers, et parfois même en tête, et des arrivées 6e / 15 à plusieurs reprises.

Dommage que les équipiers n’aient pu s’entraîner ensemble avant le TFV …

Mais pas de place aux regrets, que des leçons à en tirer et déjà des projets et des idées d’amélioration pour 2018 !

Les équipiers (Olivier Gagliani, dit « Trois Pommes » – Colin Decorte – Ronan Hamon – Clément Commagnac – Bernard Wilmet – Morgan Wirtz).

Retrouvez les sites de nos partenaires : be.brussels – Caraïbos – Port de Bruxelles – Bureau Véritas Belgium – Bruxelles Royal Yacht Club –  Aux Marins Chics / Saint James – Julbo – Lettrage Leroy – Gomap –  Wav-e – La Vie-là sur www.belyachting.be

Je vous donne rendez-vous pour notre soirée « Bel-Yachting » fin octobre. Elle sera annoncée via notre page FaceBook : Bel-Yachting … une occasion de nous rencontrer à ne pas manquer !

A très bientôt !

Mady

 

Tour de France à la Voile … Clap de fin

Quitter Marseille et son trafic intense n’est pas simple … surtout quand on tracte un Diam !

Arriver à Nice … et y trouver les embouteillages même à minuit … n’est pas chose aisée non plus !

Mais la récompense est belle : voir les 29 Diam alignés sur la Promenade des Anglais … quel spectacle !

Spectacle qui n’a d’égal que celui que donnent ces mêmes 29 Diam mis à l’eau devant des spectateurs curieux et intéressés.

Vient ensuite le raid de 25 milles, dans la baie des Anges, dans des conditions de rêve : vent et soleil.

Le « be.brussels – Caraïbos » prend un départ moyen qui sera suivi d’une progression aux marques de parcours : Cap Ferrat 19, Est Aéroport 21, Nice 22, Cap Ferrat 19, Est Aéroport 19, Nice 20, Cap Ferrat 17 et une belle arrivée devant Nice en 17e position.

Samedi 29 juillet … c’est déjà la dernière journée de course … celle où tout se joue !

Les Diam sont répartis en trois groupes en fonction des places au classement général : or – argent – bronze et … les points comptent double !

Le « be.brussels – Caraïbos » est dans le groupe « bronze » qui compte dix Diam.

Le premier départ est lancé à 11H30 … suspens !

Les manches sont courtes et intenses.

Première manche : « be.brussels – Caraïbos » se classe 4e.

Deuxième manche : 2e.

Troisième manche : 1ier.

A ce moment nous sommes en tête du groupe « bronze ». Mais le comité lance une quatrième manche …. Notre avance n’est que de deux points sur « Helvétia Purple » … il faut tenir !

Nous terminons la manche en 3e position …. Suffisant pour nous maintenir en tête de la journée et nous voir crédité de 62 points !

Le Tour de France à la Voile se termine ce samedi. Dimanche place aux manches d’exhibition obligatoires mais ne comptant plus.

Le « be.brussels – Caraïbos » se classe 23e / 29 au classement général.

L’épreuve est remportée par Damien Seguin et son team sur « Fondation FDJ – Des pieds et des mains » … très beau vainqueur !

Au classement amateur « be.brussels – Caraïbos » est 4e / 8.

Mais si le Tour se termine à Nice il n’est pas encore fini pour notre team.

Il faut ramener le Diam à Cassis à ses propriétaires. Ensuite prendre la route vers Bruxelles, décharger les véhicules et le ramener à Dunkerque où ils avaient été loués.

Une fois tout cela fait je vous enverrai un bilan de notre Tour de France à la la Voile. Bilan positif … je vous le dis déjà !

Merci de nous avoir suivis tout au long de ce TFV … en espérant vous avoir apporté un peu d’évasion …

Le mistral maître à Marseille …

Mardi 25 juillet : au revoir Port Camargue … en route pour Marseille.

Et là surprise … le vent souffle encore plus fort qu’à Port Camargue et le montage des Diam n’est pas autorisé. Journée réellement « off » donc.

Mercredi 26 : dès le réveil nous constatons que le mistral n’a pas faibli. Le montage est néanmoins autorisé mais interdiction de mâter et raid annulé ! Une deuxième journée « off » donc … ça commence à faire long pour les équipiers …

Jeudi 27 : ouf … le mistral s’est calmé. Le matage est autorisé et c’est la mise à l’eau immédiate pour le départ des manches en « stade nautique ».

Première et deuxième manches : les départs du « be.brussels – Caraïbos » et les passages à la première marque sont bons … ensuite cela se passe un peu moins bien … Résultats : 11e et 9e / 14 (groupe bleu).

Les trois autres manches sont en demi-teinte : 10e – 8e – 10e et pourtant au classement du jour le « be.brussels – Caraïbos » se classe 19e / 29 … la bataille a été rude mais au final il y a 10 Diam derrière nous …

 En analysant les résultats avec un « local » il ressort que le plan d’eau de Marseille est compliqué, que le vent était instable et rendait la tactique difficile, que le « be.brussels ! Caraïbos » était bien dans la course mais manquait sans doute de vision globale.

A la veille du dernier « acte » le « be.brussels – Caraïbos » se maintient à la 23e place sur 29 au classement général et à la 4e place / 8 au classement amateur.

Que ce soit en tête du classement, au milieu ou en dernier tiers tout se jouera à Nice … suspens !

Port Camargue … que d’émotions !

Ne changeons pas les bonnes habitudes … montage – navigation – démontage – route – montage …

Sauf que cette fois nous avions une drisse de gennaker à changer en fin d’acte à Rosas ! Encore fallait-il en avoir une de réserve … ce qui n’était pas le cas !

Un petit tour des équipages s’imposait donc. Mais au départ de Rosas aucun n’avait la possibilité de nous aider … et sans drisse … pas de navigation le lendemain …

Heureusement à l’arrivée à Port Camargue Louis, de l’équipe « Installux – Aluminium » avait de quoi résoudre notre problème … ouf ! Il nous a préparé la drisse (épissures) jusque trois heures du matin. Ensuite nous avons pu mâter … et, une heure plus tard, enfin pouvoir aller dormir l’esprit serein …

A souligner l’entraide entre les équipes qu’elles soient professionnelles ou amateurs.

C’est donc après une très courte nuit que nos équipiers du « be.brussels – Caraïbos » se sont lancés, dimanche, dans le raid de 42 milles dans la baie d’Algues Mortes.

Le vent étant au repos les 29 Diam ont dû patienter avant que le comité de course ne lance le départ.

Partis en 25e position nos équipiers étaient bien décidés à se battre … La preuve, la remontée quasi constante : bouée de dégagement 23 – Carnon 24 –  W VQ 22 – Grau du Roi 23 – Récifs 22 – Carnon 21 et arrivée : 20e / 29. Belle course !

Lundi 24 juillet : changement de décor ! Le vent, tant souhaité hier, est maintenant bien présent ! Il souffle à 20 nœuds avec rafales à 30. Notre « be.brussels – Caraïbos » est dans le groupe jaune … avec presque tous les ténors … va falloir se battre !

Première manche : bon départ et constance dans les passages aux marques – classement final 8e / 15.

Deuxième manche : départ en 10e position, chute à 15 … mais remontée à la 10e place.

La troisième manche est celle qu’on n’oubliera pas ! A terre je suis les manches sur le fracking avec, de plus, vue sur la mer parsemée de « petits moutons ». Je ne vois pas « be.brussels – Caraïbos » prendre le départ en même temps que les autres Diam … Mystère car ensuite il est classé et termine 11e.

Je recevrai les explications au retour.

Au moment du « top départ » Ronan est tombé à l’eau (voir images de son interview sur la page FB de Bel-Yachting) … Comme il le dit avec humour : « J’ai confondu le top départ avec le top plongée » ! Personne à bord n’a perdu son sang-froid et tout s’est bien terminé vu qu’après avoir récupéré le « naufragé » l’équipe (Clément, Olivier, Ronan) a poursuivi la manche. 

Bonne journée donc et pas de casse …

Les commentaires de la journée sont unanimes chez tous les teams : musclé, hard, sportif … et oui, certains l’oublient parfois, la voile est un sport !

Demain journée « off » et transfert vers Marseille pour l’avant-dernier acte de ce TFV !

Premier « acte » en Méditerranée …

Après un long transfert routier, sans problèmes, entre Les Sables d’Olonne et Rosas (Espagne) nous voilà en Méditerranée !

Jeudi : pas de montage de Diam avant 17H30 … consignes obligent … donc d’abord un coup d’œil au bateau et puis quelques heures de tourisme à Cadaques pour être en forme pour reprendre la course de plus belle vendredi …

Vendredi 21 juillet : les couleurs belges mises à l’honneur ! Les équipiers du « be.brussels – Caraïbos » commencent la journée par une petite surprise pour tous les équipages, le PC Presse, le PC Organisation, le PC Comité de Course & Jury : des bouteilles de « Caraïbos » offertes à tous !

Ensuite les gars, « tagués » aux couleurs rouge – jaune – noire prennent le départ du raid non sans avoir sorti le drapeau belge en début de course afin de bien le montrer aux caméras !

Choses plus sérieuses ensuite avec ce raid de 43 milles sous des conditions météorologiques diverses : pétole, vent léger, pluie, orage, vent fort, vent moyen … comme on dit à Bruxelles « un peu de tout ! ».

Parti en 20e position le « be.brussels – Caraïbos » se classe 15e à la bouée de dégagement pour ensuite passer les marques de parcours suivantes : Escala – 19, Torre Mongo – 17, N°8 – 16, N°7 – 18, N°6 – 19, Est Canyellas – 16, N Branch – 24, Noire Roses 18 et arrivée en 19e place …

Belle course les gars !

Samedi 22 juillet : journée en stade nautique en demi-teinte. Le vent quasi nul au moment de la mise à l’eau forcit petit à petit.

Départ chaud … trop chaud pour quatre Diam qui sont disqualifiées pour départ prématuré (sous black flag … comme tous les départs de manches en stade nautique !) et notre « be.brussels – Caraïbos » est dans le cas …

La suite ne sera pas des plus terribles : 10e – 10e – 12e et 12e /14.

Explications : le premier mot qui sort de la bouche de Clément (barreur) : « Horrible … Problèmes techniques … Mauvaise communication entre nous ».

Bref une journée à oublier au plus vite pour lui, Olivier et Ronan.

En « faisant le Tour » des équipages amateurs (ce que je fais depuis le début du Tour afin de relayer les infos auprès de la Classe Diam 24 qui diffuse sur sa page FaceBook) c’est ce qui ressort souvent : des hauts et des bas. Tous les équipages ont des hauts et des bas, même les pros. Ce à quoi répond Titouan, jeune barreur sur Natixis, … « oui mais leurs bas … ce sont nos hauts » !

Le principal mérite pour ces amateurs : c’est d’être là, de se battre quel que soit le résultat du jour !

En route ce soir pour retrouver la France et son étape à Port Camargue …

De l’Atlantique à la Méditerranée …

Le Tour de France à la Voile en résumé …

40e édition de la course.

29 équipages inscrits, venant de France, de Suisse, de Tahiti, d’Oman, d’Espagne, de Grande-Bretagne, de Belgique.

Ville de départ : Dunkerque (le 7 juillet).

Villes étapes en Manche / Atlantique : Fécamp – Jullouville – Arzon Le Crouesty – Les Sables d’Olonne.

Transfert ensuite vers la Méditerranée et Rosas en Espagne.

Villes méditerranéennes : Port Camargue Le Grau-du-Roi    Marseille.

Ville d’arrivée : Nice (le 30 juillet).

La caravane du Tour reste deux jours dans chaque ville. Les Diam 24 OD sont démontés et montés à chaque étape (acte).

Le premier jour est consacré à un raid nautique d’une quarantaine de milles selon la météo.

Le deuxième jour des régates en « stade nautique » sont lancées au plus près de la plage donnant ainsi lieu à un magnifique spectacle.

Notre équipe : « be.brussels – Caraïbos ».

Composition : Olivier Gagliani (skipper – de Fécamp à Nice), Bernard Wilmet (co-skipper – de Dunkerque à Fécamp), Clément Commagnac (barreur – de Dunkerque à Nice), Colin Decorte – Ronan Hamon (équipiers – de Dunkerque à Nice), Morgan Wirtz (équipier de Marseille à Nice). Team manager : Mady Fobert.

Nos partenaires :

be.brussels, Caraïbos, le Port de Bruxelles / Haven van Brussel, Bureau Véritas Belgium, Bruxelles Royal Yacht Club, Julbo, Vêtements Saint-James / Aux Marins Chics Dieppe, Lettrage Leroy, Gomap, Wav-e.

Nous défendons également les couleurs de « La Vie-là ». N’hésitez pas à consulter son site : www.lavielaottignies.org

Comment résumer cette première partie de Tour ?

Nous n’étions jamais arrivés à faire naviguer ensemble les équipiers qui formeraient les différents teams sur le TFV.

Olivier, Bernard, Colin et Morgan s’étaient entraînés en mer du Nord. Olivier et Colin ont participé aux Grands Prix d’avant-saison. Bernard, blessé, et Morgan, étudiant, n’ont participé à aucun Grand Prix.

Clément et Ronan, naviguent habituellement à bord du Diam « CustoPol ». Nous les avons rencontrés au Grand Prix Guyader et au Grand Prix de l’Ecole Navale. Comme « CustoPol » ne participait pas au Tour de France à la Voile c’est avec joie que nous les avons accueillis dans notre équipe.

Il fallait donc que tous fassent connaissance. Sur terre la « mayonnaise a immédiatement pris » … encore fallait-il qu’elle prenne sur l’eau ! Et elle a pris … petit à petit …

Nos résultats ne sont pas encore à la mesure de nos ambitions. Nous avons fait quelques « bons coups » dans les stades nautiques (meilleure place : 6e / 15) et dans le raid des Sables d’Olonne (12e / 29).

Au classement général notre « be.brussels – Caraïbos » occupe la 23e place / 29 avec 293 points. Derrière nous « Techneau » en totalise 292 et devant nous « Genève » 301.

Au classement amateur le « be.brussels – Caraïbos » est 4e / 8 avec 293 points. Le 5e est « Techneau » avec 292 points et le 3e Dunkerque avec 328 points.

Il reste donc maintenant à l’équipe à continuer à se battre sur le plan d’eau méditerranéen et à continuer à progresser comme il le fait depuis le début du Tour.

Je vous l’avais prédit en avant-saison le TFV est très disputé cette année. Il y a une dizaine d’équipes super professionnelles, treize équipes qui se sont fort bien entraînées et puis les vrais amateurs (6) avec à leur bord des étudiants et des équipiers qui prennent sur leurs congés annuels pour participer au TFV !

Rendez-vous demain pour le premier raid méditerranéen à Rosas.

Comme un air de Vendée Globe …

L’équipe du « be.brussels – Caraïbos » n’est pas prête d’oublier l’acte des Sables d’Olonne !

L’arrivée et le montage d’abord : de nuit mais avec de la lumière cette fois !

Ensuite, le lendemain matin, l’arrivée au ponton qui n’est autre que celui du mythique Vendée Globe ! Ceci dit cela fait « tout drôle » de se retrouver aux Sables sans le Vendée … mais quel honneur !

Lundi : raid nautique dans des conditions de vent difficiles à gérer « y’en a » / « y’en pas » !

Notre « be.brussels – Caraïbos » prend un bon départ (en 5e position). Suivent ensuite : la bouée de dégagement (4), Petites Barges (7), Bourgenay (5), Le Nouch (7), Les Sables (7), Baie de la Cayola (6), Petites Barges (6), Les Sables (10), Petites Barges (11) et arrivée en 12e position … après avoir été « mangé » au dernier moment par « Cheminées Poujoulat » – Bernard Stamm !

A noter dans ce raid le démâtage du Diam anglais « Maverick » (pas de blessés … c’est le principal) et sept Diam arrivés hors temps.

Mardi : place au « stade nautique ». Vent de S E annoncé – 12 à 17 nœuds avec rafales, faiblissant l’après-midi à 6 – 7 S.

La première manche est à coefficient zéro – avec un invité à bord.

Ensuite « c’est pour du vrai » ! Mais un jour n’est pas l’autre.

Résultats des cinq manches en groupe jaune : 12 – 15 – 12 – 10 et 9 /15.

Impressions de retour à quai : « Nous ne sommes pas contents de nous, nous n’étions pas dans le match et pourtant les conditions étaient bonnes. On s’est repris dans les quatrième et cinquième manches. »

La journée se termine par une chouette rencontre avec Alan Roura avec qui Bel-Yachting avait navigué en 2015 sur Class 40 (seule année où nous n’avons pas participé au TFV car nous n’avions pas trouvé de Diam à louer) … et qui, faut-il le rappeler, a participé et terminé le Vendée Globe Challenge …

Fin de la première partie de cette 40e édition du Tour de France à la Voile.

Télé : « La Minute du TFV » : interview de Mady. Diffusions : ce soir 18/7 sur France 3 vers 22H30 – sur France Ô vers 23H et demain, le 19/7, sur France 2 vers 14H30.

Demain départ vers la Méditerranée …

Roses (Espagne) … le Tour arrive !