Trois jours de course à Dunkerque …

Tour Voile 2021, étape de Dunkerque, le 03 juillet 2021. Photo © Jean-Marie LIOT #TourVoile

Nous voilà dans le vif du sujet … le Tour Voile a réellement commencé vendredi, le 2 juillet.

Les esprits chagrins diront « et il n’y a que dix trimarans ! ». Oui dix Diams, dix Diams dont les team managers se sont battus pour construire un projet, trouver les partenaires, fidéliser une fois de plus les anciens et en trouver de nouveaux, constituer un team motivé dont la passion est de naviguer … bénévolement comme cela l’est pour notre équipe …

Arrêtons-là la mise au point peut-être nécessaire et passons aux choses plaisantes : la course qui se déroulera du 2 au 24 juillet et dont les premières manches se sont déroulées à Dunkerque qui accueille le Tour pour la 35e fois !

Dunkerque – 2 juillet : à bord de notre Diam Nicolas Ferellec, Tom Pelsmaekers et Yannick Lefebvre naviguent ensemble pour la première fois. Au programme : quatre parcours construits, courant et variations de vent. Résultats : 8e, 7e, 6e, 6e / classement général du jour : 7e, ex-aequo avec le 6e / 10.

Premières impressions de Yannick et Tom : « un Diam n’est pas un 49er » (rappel : le 49er est le support sur lequel courent habituellement Yannick Lefebvre et Tom Pelmaekers), mais, ajoute Tom « nos erreurs d’aujourd’hui sont des infos pour les jours à suivre ! ».

Dunkerque – 3 juillet : raid de 37 milles en direction de la Belgique avec la Nieuwpoort Bank à aller virer. Arnaud a préparé la navigation, et ce sont Nicolas, Yannick et Tom qui embarquent pour la Belgique !

Je suis naturellement la cartographie avec attention : la flotte est assez éparpillée puis deux groupes distincts se profilent. « be.brussels – Kidibul, powered by Flying Frogs » est dans le premier groupe. Le classement change souvent, nous passons de la 6e à la 3e place … que réservera l’arrivée ? La bataille pour la 3 e place est rude et, finalement, elle nous revient.

Impressions des coureurs : une belle nav mais beaucoup de pression !

Dunkerque – 4 juillet … sous une pluie battante …

Parcours construits au programme et … un jour n’est pas l’autre … des résultats moins bons que celui de samedi : 6e, 7e, 9e, 3e et 6e.

Lors de la dernière course notre Diam a longtemps occupé la 2e place mais a été surpris par une variation de vent subite ; leur déboire a servi aux poursuivants qui ont du coup adapté leur tactique !

Une première étape du Tour qui a permis au team de faire connaissance à terre et en mer. Les équipiers ont pris leurs marques.

Ce soir départ, par la route, vers Le Havre !

Amitiés …

Tour Voile 2021 … on y est !

Diam « be.brussels – Kidibul, powered by Flying Frogs 

Le 3 juin l’ASBL Bel-Yachting recevait le feu vert … autrement dit bouclait son budget … afin de concrétiser sa participation au Tour Voile 2021. Restait à solutionner l’aspect constitution du team. Un team était en place il y a quelques mois mais certains équipiers se sont désistés ne voyant pas le budget se boucler, d’autres déjà dans la vie professionnelle ont dû faire un choix cornélien entre la raison et l’envie de faire le Tour ! Conclusion c’est un équipage franco-belge qui s’est mis en place avec, ce qui n’est pas négligeable, un apport financier du team français permettant de faire les choses convenablement, des nouvelles voiles ont été achetées et peintes aux couleurs des partenaires, un covering complet du Diam a été effectué, des équipements aux couleurs des sponsors commandés et un certain confort apporté à la vie journalière … comprenez que nous ne logeons plus sous tente !

Quelques nouveautés cette année : chaque équipage portera, dans son foc, les couleurs d’une association caritative. Notre foc porter celles de « 1 Maillot pour la vie ».

Côté sport : retour des étapes de ralliement par la mer (5 sur 8 étapes).

Nous voilà donc, une fois de plus, à Dunkerque pour la période de jauge : éléments du Diam, voiles, pesée des équipages, suivie du briefing des skippers, des séances photos et enfin d’un premier entraînement.

Mais qui donc fait partie de notre team ? Voici leurs noms : honneur aux skippers : Yannick Lefèbvre et Arnaud Vasseur. Se succèderont à bord : Tom Pelsmaekers, Nicolas Ferellec, Pierre Le Clainche, Hugo Feydit, Thomas Menou et Lucas Chatonnier. N’oublions pas le rôle important du préparateur : Romain Gayant qui complète le team.

Demain ce sera le grand jour : premières courses et première navigation pour ce team constitué sur le tard mais motivé de chez motivé !

A demain en direct de Dunkerque !

Bonne nouvelle !

Comme quoi il ne faut jamais baisser les bras …

L’incertitude était de mise il y a peu, très peu, mais il y aura bien un Diam belge au Tour Voile 2021 !

Le budget est bouclé, l’équipe réunissant des équipiers belges et français  formée !

Le turbo a été enclenché !

Le Diam portera le nom : “ be.brussels – Kidibul powered by Flying Frogs “.

Bel-Yachting les remercie chaleureusement  ainsi que : le « Port de Bruxelles – Haven van Brussel » / « Clean Services » / « ABM »  / « Guy Cotten » / « Squid » / la « FFYB » sans qui rien n’aurait été possible.

Plus d’infos très bientôt … car actuellement 24 heures ne suffisent pas sur une journée pour que tout soit fin prêt pour le 29 juin !

Le parcours 2021 dévoilé !



Nous l’attendions avec impatience … le voilà dévoilé … ce parcours du Tour Voile 2021.

« Normandie Evénements », le nouvel organisateur de l’épreuve, a relevé le défi avec succès.

Beaucoup de nouveautés :

  • un Tour plus long qu’en 2019 : du 2 au 24 juillet, durée à laquelle il faut ajouter trois jours de préparation (jauge, administration, briefing) à Dunkerque et le retour au pays en fin d’épreuve
  • 9 étapes : de Dunkerque à Serre-Ponçon
  • Diélette, Erquy, Châtelaillon, Serre-Ponçon : 4 villes qui accueilleront le Tour pour la première fois
  • 4 ralliements par la route, mais les Diams seront transportés en D Box
  • 5 ralliements par la mer : Le Havre – St Vaast (55 milles), St Vaast – Diélette (52 milles), Diélette – Erquy (65 milles), La Baule – Châtelaillon (95 milles), Châtelaillon – Royan (55 milles)
  • l’étape finale sur un lac … celui de Serre-Ponçon dont la beauté est digne de sa réputation …

Un parcours qui entraînera plus de stratégie qu’auparavant et qui ouvrira le jeu !

L’équipe à bord sera composée, comme d’habitude, de trois équipiers mais mieux vaut prévoir un team de 4 personnes pour faire  un roulement car les parcours « bananes », les raids et les ralliements par la mer s’enchaîneront sans laisser de repos ! Prévoir un préparateur ne sera pas un luxe … à condition que le budget le permette !

Programme de rêve … mais avant que le rêve ne devienne réalité il reste à Bel-Yachting, à boucler son budget … il ne manque plus grand-chose pour que le Diam bruxellois soit sur la ligne de départ !

A bientôt …

Tour ou pas en 2021 ?

Photo Patrick Deroualle.

1993 : Bel-Yachting aligne, pour la première fois, un bateau au « Tour de France à la Voile » …

Vinrent ensuite vingt-six autres participations et plus de 400 équipiers à qui l’association a mis le  pied à l’étrier … Beaucoup  ont fait de la mer et de la voile leur métier : convoyeur, moniteur, marin au long cours, préparateur, compétiteur, voyageur  de « longue durée » et écrivain, chef de base, … ou sont maintenant des  plaisanciers en famille …

2021 : après une période d’incertitude, nous apprenons la bonne nouvelle : il y aura bien un « Tour Voile » en juillet. Son organisation a été confiée à la société « Normandie Evénements » qui a relevé un fameux défi et qui est bien près de le concrétiser.

Dès l’annonce officielle parue, début mars, les dossiers ont été envoyés chez les partenaires fidèles. Certains ont renouvelé leur confiance … mais pas tous … Il ne manque plus beaucoup pour que le budget soit bouclé … un petit budget …

Me voilà donc repartie, tel un pèlerin, à la recherche de celui qui pourra permettre à Bel-Yachting d’aligner un Diam belge lors du départ à Dunkerque …  Ce serait la 27e fois !

Ce message est  une bouteille à la mer d’une présidente qui n’a jamais, depuis tant d’années,  ni désespéré, ni abandonné …

Le Diam nous attend au Havre, les équipiers sont dans les starting-blocks  … y’a plus qu’à  …   

2021

Nous sommes tous confrontés à la situation sanitaire actuelle. Nous tentons tous de la vivre dans les meilleures conditions possibles et en respectant ce qui nous est demandé.

Le sport est lui aussi atteint par cette crise … certains sports l’étant plus que d’autres …

En 2020 les « Grands Prix » au programme de l’avant-saison de Bel-Yachting ont été soit annulés, soit reportés et son événement phare, le « Tour Voile » n’a pas eu lieu …

Le mercredi 18 novembre, Amaury Sport Organisation (A.S.O.), a diffusé un communiqué annonçant que le Tour Voile 2021 n’aura pas lieu « en raison du contexte actuel » …

Bel-Yachting se pose la question suivante : faut-il s’arrêter de faire des projets ? Faut-il s’arrêter de préparer une saison 2021 qui pourrait se réaliser ? Ou faut-il se croiser les bras et attendre « que cela se passe » ?

La philosophie de Bel-Yachting a toujours été d’aller de l’avant, de ne jamais renoncer …

L’annonce d’A.S.O. a été suivie d’un communiqué de la Fédération Française de Voile (FFV) dont le titre « Le Tour de France à la Voile, un patrimoine à préserver » m’a confortée dans ma façon de voir les choses. La FFV y annonce, tout en précisant comprendre les raisons qui ont poussé A.S.O. à suspendre l’organisation de l’édition 2021 :   « qu’elle va se rapprocher de la Classe Diam 24 et des équipes qui étaient déjà tournées vers 2021  afin de construire un circuit en regroupant toutes les bonnes volontés et en faisant preuve de solidarité » …

Bel-Yachting ne reste pas les bras croisés et fera partie « des bonnes volontés » …

Depuis 1993 l’association a permis à un nombre impressionnant d’équipiers de participer à des régates nationales et internationales de haut niveau.

Tout comme le TFV, et grâce au TFV, elle a mis le pied à l’étrier à de nombreux jeunes et elle ne compte pas s’arrêter de sitôt …

Voilà, les mots sont écrits et répondent, je l’espère, à la question que certains m’ont posée : « Que va faire Bel-Yachting ? ».

Les partenaires qui sont à mes côtés, depuis très longtemps ou depuis moins longtemps, seront, j’en suis convaincue « partants pour 2021 » …

Prenez soin de vous, de tous ceux que vous aimez et … « Vive la Voile » !

NORMANDIE CUP – bilan.

Photo Patrick DEROUALLE


METEO

Les fichiers annonçaient trois jours « calmes ». Ils  ne s’étaient pas trompés !

TROIS JOURS DE COURSE

Voyant les conditions annoncées, la présidente du comité de course a lancé 5 parcours et un raid le vendredi. Pour cela il a fallu envoyer les 17 teams, en remorquage, devant Antifer afin d’y trouver le meilleur vent possible ! Grâce à ces six manches l’événement pouvait être d’ores et déjà validé. Nos résultats : 5 – 8 – 5 – 3 – 12 (plus mauvaise manche, enlevée), 10.

Le samedi rendez-vous avait été donné, à la cale, à 9H. La journée allait être longue. Longue effectivement … mais pas sur l’eau … en attente et patience ! A 9H il a fallu attendre les infos de 12H, puis celles de 13H et puis celles de 17H. A 17H la journée de navigation pouvait enfin commencer ! Les Diams se rendent sur zone, une seule manche est courue devant le cap de La Hève. Le vent est instable en force et en direction.

Le « Caraïnos – be.brussels » prend un bon départ mais tombe ensuite « dans une molle » dont il finit par s’extraire et termine 10e.

A leur retour les Diams ne sont pas sortis de l‘eau. Ils vont s’amarrer aux pontons mis à leur disposition.

Le dimanche le planning prévu est respecté … mais le vent est toujours très faible, et le courant très fort ! C’est encore au cap de La Hève que le premier départ est donné. Le coach, en mer, m’annonce la belle 4e place du « Caraïbos – be.brussels » … mais la manche est arrêtée car le vent est décidément trop faible par rapport au courant.

En attendant une deuxième course, espérée de tous, les Diams viennent se réfugier dans la baie du Havre afin de fuir le courant. Les teams, bien visibles de la plage, attendent patiemment et enfin un départ pour une courte manche est donné !

Le « Caraïbos – be.brussels » termine 7e.

Au classement général notre team se classe 7e / 17.

Merci à nos partenaires, à l’équipe : Charles, Pierre, Antoine et à leur coach Paul.

Rendez-vous est donné en … 2021 !

Prenez soin de vous …

Normandie Cup – Jour 2

Le Havre … Samedi matin 9h … Les 17 Diam sont prêts à être mis à l’eau … Les GSM, Smartphone, … retentissent : le groupe Whatsapp « Normandie Cup » émet un message : « Prochaine information à 12H ».

O.K., on attend que le vent se lève.

Puis deuxième message : « Prochaine information à 13H ».

On attend, on attend … la prochaine information.

Elle arrive : « Signal d’avertissement possible à 17H ». Puis vient la confirmation : « Maintien du signal d’avertissement à 17H ».

Chouette on va naviguer ! Il faudra aller au cap de La Hève pour trouver un peu de vent mais au moins la longue attente n’aura pas été vaine !

Notre « Caraîbos – be.brussels » prend un bon départ puis tombe dans « une molle » dont il finira par se « dépatouiller ». Le vent se montre instable en direction et en force. Notre team termine 10e et maintient sa 7e place au général. Il n’y aura pas de deuxième course.

Le soir les Diam resteront amarrés à quai et rendez-vous est donné dimanche matin à 9H.

Dimanche matin – 9h – la température est de 7 degrés … haut les cœurs les gars … vous allez naviguer !

Prochaines infos : dimanche soir à leur retour, sur FaceBook Bel-Yachting … s’ils ne sont pas congelés !

Normandie Cup – Jour 1

PHOTO PATRICK DEROUALLE.

Vendredi 16 octobre. Les dix-sept Diam sont prêts à en découdre mais le vent en a décidé autrement.
Après une attente à quai le comité décide de lancer des courses devant Antifer, zone où le vent permettra de naviguer. Vent faible et courant fort au programme !
Nos équipiers : Charles Hainneville, Antoine Rucard et Pierre Boulbin s’ils se connaissent n’ont jamais navigué ensemble. Antoine a remplacé Olivier Gagliani retenu par son boulot. Mais la mayonnaise a rapidement pris entre eux !
Un planning bien chargé est prévu : de 3 à 5 courses et un raid.
Après une balade d’une heure, en remorque … merci le coach, ce sont finalement 5 manches qui seront courues. Le raid sera le retour vers Le Havre, dix milles de course.
Les résultats du « Caraïbos – be.brussels » sont encourageants, même si les gars disent qu’ils auraient pu faire mieux !
5e, 8e, 5e, 3e, 12e (la plus mauvaise manche qui tombera au classement général) et 10e au raid, résultats qui nous classent 7e en cette fin de première journée.
Grâce aux manches de vendredi l’épreuve sera validée … bonne nouvelle en ce samedi matin où le vent est toujours totalement absent.
Patience … maître-mot du jour ! 1



Normandie Cup




Après une longue période de jeûne voici que notre Diam
« Caraïbos – be.brussels » va reprendre la mer pour la seule régate
de sa saison. Et ce grâce à Caraïbos qui nous a confié ses couleurs. Celles-ci
figurent en bonne place sur les flotteurs sans oublier nos autres fidèles
partenaires qui auraient été aussi présents à nos côtés si … vous connaissez la
suite !


A l’arrivée au Havre on retrouve la bonne ambiance des
régates, tous les teams sont heureux de se retrouver et sous les masques on
devine les sourires.


Comme d’habitude les documents sont vérifiés et les équipiers
pesés ! Charles, Pierre et Antoine ne totalisent pas à eux trois le 220
kg minimum réglementaires ! Il leur manque deux kilos qui seront compensés
par deux poids de 1 kg (gueuze) embarqués à bord …….


Ils seront confrontés à seize autres équipages et ce durant
trois jours.


Ce vendredi matin, premier jour de course, un retard a été
affiché … le vent trop faible empêche tout départ correct !


Après avoir attendu si longtemps il faudra encore patienter
un peu !


Suivez-nous sur la page FB Bel-Yachting afin d’avoir des
nouvelles en live …